Dans l’ombre de la Saint Valentin : fraude des données

c’est une image créée par Confia, une fille qui tient dans les mains un coeur en lumière ( néon) ainsi que des étincelles autour d’elle et il y a écrit « dans l’ombre de la saint valentin"
Image de la saint valentin avec écrit «  dans l’ombre de la saint valentin »

Qui n’a pas rêvé de rencontrer le grand amour ?

La Saint-Valentin comme fête commerciale se développe aux États-Unis au milieu du XIXe siècle. Avec la vente de cartes qui rappellent les petits billets que s’échangeaient le Valentin et sa Valentine.

Une journée qui n’a cessé de croître en influence. Les marques qui y voient une opportunité d’augmenter leur chiffre d’affaires et de ravir leur clientèle.

Cependant, comme il n’y a pas de lumières sans ombres; Nous voulions profiter de cette journée pour vous sensibiliser à une problématique chère à notre cœur de métier : La fuite des données.

Et oui ! Pour trouver l’amour, nous avons tendance à faire des concessions et l’une d’entre elles consiste à confier une partie de nous-même à des sites qui partiront en quête à notre place.

 

Saint Valentin – L’amour a donc un prix : la data

Car pour s’inscrire sur les sites de rencontres et augmenter ses chances de trouver la perle rare. Il est nécessaire de se livrer : Photos, Vidéos, Géolocalisation, Métiers, Centre d’intérêts, liaison avec Facebook et/ou Instagram, Taille, Poids, Politique, Religion, Fantasmes, … Tout y passe avec plus ou moins de réserves.

Et pour vous donner quelques chiffres sur ce marché : 1 français sur 5 s’y est déjà inscrit, et 1 couple sur 10 s’est marié après y avoir échangé.

 

Des fuites qui s’empilent

 

En 2015, le scandale Ashley Madison éclate avec l’annonce du piratage du site américain et la fuite de données de plusieurs millions d’inscrits.

Depuis, les cas se multiplient et interpellent, en 2017 la CNIL épingle des sites de rencontres français pour leur légèreté vis-à-vis du traitement des données personnelles : Meetic, AdopteUnMec, Easyflirt, Jdream, Marmite love, Gauche rencontre, Rencontre obèse, Destidyll, … Tous y passent ou presque…

Des exemples qui auraient due sécuriser un marché toujours plus porteur…

Cependant, fin 2018, les faits ne vont pas dans ce sens, comme le prouve l’enquête initiée par Tactical Tech qui a recensé plus de 700 entreprises et services en ligne qui peuvent exploiter des millions de profils s’étant à l’origine enregistrés sur des sites de rencontres.

 

Le piratage : L’arbre qui cache la forêt

Bref ! L’idée n’est pas de dramatiser lors d’un jour comme aujourd’hui mais plutôt de vous informer.
Néanmois, l’arrivée de la RGPD est entrain de fournir un cadre à l’exploitation des données personnelles.
Et l’une des règles concerne la destruction. Car si la fuite de données est surtout affiliée à des problématiques de piratage, dans plusieurs cas; Il s’agit purement et simplement d’une mauvaise destruction du matériel informatique ou des archives papiers.
Chez Confia, la destruction des données confidentielles est au cœur de nos préoccupations.  Et de manière indirecte, il est agréable de se dire que nous contribuons à préserver l’intimité de ceux qui veulent trouver l’amour.
Si vous souhaitez plus d’information vous pouvez consulter notre site internet qui explique en détail nos services de destruction.

Ainsi, nous vous souhaitons une bonne Saint-Valentin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *