Usurpation d’identité : être vigilant !

Le précédent billet faisait un focus sur l’usurpation d’identité. Aujourd’hui, dévoilons les techniques employées par les fraudeurs pour subtiliser vos données personnelles et les moyens dont il se servent pour y parvenir.

3 axes principaux

Les voleurs entrent en possession de vos papiers et de vos informations personnelles en arrachant un sac à main, ou en vous volant votre portefeuille avec des techniques de pickpocket. Les vols à la portière (un individu attend au feu rouge qu’une voiture s’arrête pour ouvrir la porte côté passager et s’emparer de ce qu’il trouve sur le siège) se multiplient aussi dans les grandes villes.

Devis gratuit

L’usurpation d’identité peut également être commise si des documents vous concernant ont été jeté à la poubelle sans autre précaution de destruction préventive.

Le vol de matériels numériques permet également de retrouver une somme considérable de mot de passe permettant l’accès à un compte bancaire ou à un service administratif, où vos coordonnées et données personnelles sont enregistrées. Les Smartphones, tablettes et PC intéressent énormément les usurpateurs d’identité modernes qui disposent de techniques invasives particulièrement efficaces pour entrer en possession de toutes les informations collectées sur vos appareils numériques.

usurpation d'identité
Ne pas jeter de documents confidentiels à la poubelle !

L’usurpation d’identité se fait également de plus en souvent par téléphone où des individus se font passer pour des employés de société de sondage. Ne donnez pas de renseignements personnels par téléphone comme votre numéro de carte bancaire ou celui de votre carte d’assuré social.

De la même manière, Internet est un vivier pour le vol de données confidentielles. Les réseaux sociaux sont passés au peigne fin par des personnes à la recherche de données sensibles qui, malgré les messages de prévention, sont très souvent divulguées sur Facebook, Twitter ou Google +.

Un prochain billet expliquera comment réagir après un vol de données personnelles et une usurpation d’identité et la responsabilité des entreprises en matière de confidentialité.