Passons le papier au microscope !

La dernière fois, nous avons abordé les différentes utilisations du papier et les principes de fabrication de celui-ci.

Aujourd’hui, nous allons entrer dans les profondeurs insondables du papier en décryptant sa constitution. Un aperçu des différents supports papier courants complétera ce billet.

Comment le papier se définit-il ?

Les utilisateurs que nous sommes ont beau tourner et retourner une feuille de papier dans tous les sens, ils n’arrivent pas à percer ses secrets. Les professionnels de la filière de la fabrication du papier emploient un langage beaucoup plus technique et précis pour décrire ce matériau que nous utilisons pourtant tous les jours.

Devis gratuit


Le grammage du papier est le poids de celui-ci au mètre carré. Selon les fabricants ou les organismes liés à la fabrication du papier, le grammage du papier peut culminer de 180 grs/m2 à 225 grs/m2 avant d’obtenir une autre appellation : le carton.

Différents autres paramètres entrent en jeu dans l’appréciation de la qualité du papier : la couleur, la blancheur ou la brillance sont autant de critères de définition.  Les propriétés mécaniques du papier regroupent d’autres critères de sélection : la résistance à la traction, au pliage ou au déchirement permettent de classer le papier dans une catégorie de qualité bien précise.

livre
Le papier dans l’édition

Enfin, l’état de surface du papier (son inflammabilité, son opacité, son degré d’imperméabilité ou encore le fait qu’il soit plus ou moins poreux ou rugueux) constituent des éléments de sélection pour décliner les différents usages.

Les papiers célèbres

Parmi les types de papier les plus connus, citons le papier offset qui entre en jeu pour l’impression de la plupart des supports de lecture (livres, catalogues, brochures ou flyers de publicité).

Le papier couché, de qualité supérieure, sert à la fabrication de catalogues ou dépliants ou de magazines et s’utilisée plus particulièrement dans l’édition de luxe.

Un papier moins connu, le papier bible, permet de réaliser des livres épais. La collection « La Pléiade » est par exemple éditée avec ce type de papier.