Gestion des déchets de chantier : où en est-on ?

Les nombreux chantiers de construction mis en place en France génèrent une quantité non négligeable de déchets. Ces gravats, débris et matières de toutes natures doivent pouvoir être traités et recyclés comme il se doit.

Avant de voir les différentes catégories de déchets de chantier, voyons d’un peu plus près les chiffres clés concernant ces fameux déchets.

Le bâtiment : générateur de déchets multiples

Même si les chiffres énoncés ci-après ne sont pas très récents, ils montrent néanmoins l’importance du sujet. En 2008, ce ne sont pas loin de 40 millions de tonnes de déchets qui ont été produit par la mise en place des divers chantiers de construction mais uniquement dans le bâtiment.

Devis gratuit

Sur cette quantité, on dénombre 2 millions de déchets dangereux auxquels il faut porter un attention particulière. En comparaison, la même année, les déchets ménagers ne représentaient que 28 millions de tonnes.

Les travaux publics détiennent le record avec 360 millions de tonnes de déchets de type inertes en majorité.

Les déchets de chantier
La part des déchets du BTP 

Quels déchets rencontre-t-on sur un chantier ?

Les déchets des chantiers se divisent en trois catégories distinctes :

  • Les déchets inertes (qui ne subissent aucune modification de leur état lors du stockage)
  • Les déchets non dangereux
  • Les déchets dangereux

Les déchets inertes sont constitués de pierre, de terre et des matériaux de terrassement. Ils ne se décomposent pas, ne brûlent pas et ne subissent aucune dégradation physique ou chimique de nature à polluer l’environnement.

Les déchets classifiés comme « non dangereux » font partie de ce que l’on appelle les DIB et concerne plus particulièrement le bois, le plastique ou les métaux. S’ils ne présentent aucun caractère de dangerosité, ces déchets doivent toutefois être orientés vers des centres de traitement pour recyclage.

Enfin, on trouve dans les déchets dangereux, les hydrocarbures, l’amiante, le bois traité ou la peinture.

Dans un prochain billet, nous verrons comment sont traités ces déchets.