Découvrons le contenu de nos poubelles !

Tous les jours, nous portons les déchets générés par notre foyer jusqu’aux containers destinés à être collecté par la municipalité. Habitué au tri sélectif, nous veillons à mettre dans les poubelles de recyclage les boites de conserve (dépourvues de leurs couvercles), les emballages cartons et les divers papiers qui pourront être recyclés.

Voici le contenu de nos poubelles passé à la loupe.

Des matières qui échappent au recyclage

Chacun d’entre nous produit 360 kg de déchets annuels mis à la poubelle. Nos poubelles contiennent en moyenne près de 30% de déchets organiques, des épluchures de légumes ou des fruits avariés, qui pourraient être réutilisés sous forme de compost.

Devis gratuit

Même si la poubelle bleue n’est pas très loin, nos poubelles ménagères contiennent encore du papier qui n’a pas été bien orienté. Ce papier représente 25% du contenu global. Au lieu d’être recyclé, ce papier va être enfoui ou incinéré.

Les récupérateurs de verre sont maintenant disponibles un peu partout et il doit s’en trouver un non loin de chez vous. Pourtant, plus de 10% du contenu de notre poubelle est constitué de bouteilles de verre qui n’ont pas suivi le bon parcours de recyclage.

recyclage en france
Ouvrons le couvercle de nos poubelles !

Le reste de notre poubelle ménagère est constitué de plus de 10% de plastique, de près de 5% de métaux divers et de près de 20% de déchets divers et variés.

Que deviennent nos déchets ?

Nous avons tous vu une fois au moins le petit logo recyclage qui figure sur 95% des emballages. Ce logo ne signifie pas que la barquette de viande ou autres emballages courant vont être recyclés, il précise uniquement que l’entreprise fabricante de cet emballage cotise au programme Eco-Emballages.

Le contenu de nos poubelles est divisé en 4 catégories qui vont suivre un parcours différent pour chacune d’entres elles.

Un tiers de ce contenu est incinéré et un autre gros tiers (36%) est acheminé vers les décharges. 20% vont suivre un parcours de revalorisation et de recyclage.

Les 15% restants correspondent à des matières qui vont rejoindre une filière de compostage et de méthanisation des déchets organiques.